çağrı merkezi mail marketing

Chez Claudette

273 Rue Victor Hugo

69400 Villefranche-sur-Saône

04 74 68 07 75

 

Nous voilà partis dans le Beaujolais pour ce mâchon statutaire, et plus précisément ‘’chez Claudette’’.

Dès 8h, l’accorte patronne du lieu, Ghislaine Dubreuil nous accueille dans la salle du bar, tandis que le chef Joël Ondel s’active en cuisine. Pendant que les arrivées s’échelonnent, les pots de Mâcon blanc se multiplient (avec modération).

A 9h, pour sustenter les commensaux attablés,

Ghislaine apporte des assiettes de rognons au cognac, à la crème et à la moutarde, servis avec des macaronis, et préparés avec talent par Joël.

Après un superbe plateau de fromages (sans salade !), et pour terminer en ‘’douceurs’’, pourquoi ne pas se laisser tenter par une tarte tatin ou une crème au rhum.

Pour accompagner ce mâchon, divers pots se sont succédé avec bonheur (et modération) : Beaujolais village, Brouilly, Juliénas, Morgon … difficile de goûter à toute la carte des vins : il y avait tous les crus !

Un mâchon fort sympathique, comme on les aime. C’était bien, c’était chouette…chez Claudette !

 

Comment se balader en terre beaujolaise sans aller saluer notre Ami Marcel Lapierre en sa dernière demeure à Villié-Morgon ? Devant sa tombe entourée de vigne, ses chers Francs-Mâchons ont religieusement ouvert un magnum de sa production, ont levé leurs verres, et, pour les fumeurs, allumé un cigare, (Marcel adorait les havanes) en souvenir des moments de bonheur partagés.

Pour nous remettre de nos émotions, Bernard Olry nous invita dans la cave de sa maison à Chiroubles où il déboucha à notre intention de remarquables flacons de Fleurie et nous fit grignoter de succulents magrets aux herbes et au piment d’Espelette et quelques morceaux de fromage…juste pour goûter !

Auberge du Col de Truges
Col du Truges 
69910 Villié-Morgon
04 74 69 92 51


13h. Il est temps de rejoindre l’Auberge du col du Truges où nous attendent Jean-Pierre Soudeil et son épouse, les sympathiques patrons du lieu. Une fois l’apéritif dégusté en terrasse, il convient de passer à table pour savourer la terrine de lapin en gelée et la spécialité de la maison, le fameux coq au vin et son gratin dauphinois, accompagnés de pots de Beaujolais, bien-sûr.   Un régal ...Comme d’habitude !

Un retour en terrasse pour digérer tranquillement, avec quelques boissons idoines, et il est déjà l’heure de nous séparer.

Ainsi se termine cette très belle journée en terre beaujolaise!

Texte M.V. 
Photos G.P., A.B. & V.A. 
Matmut Stadium Gerland
353 avenue Jean Jaures
69007 Lyon

Cette date du 28 avril restera dans nos mémoires.Quel bel évènement ce fut !

Pari tenu pour l’organisation qui visait les 1001 participants.

Les Francs Mâchons sont fiers et heureux d’avoir été partenaires de cette manifestation.

L’ambiance était formidable, avec Olivier Robert et Maxime Caminale en animateurs et « chauffeurs de salles ».

Après un superbe décrassage vineux au beaujolais blanc, le mâchon fut servi assez tôt, et chaud pour le plat, ce qui est une preuve de la parfaite maitrise de la part de GL EVENTS, d’évènements exceptionnels comme celui-ci.

 

Rien à redire non plus sur la qualité des produits proposés, bravo aux fournisseurs, cuisiniers et aux bénévoles qui ont travaillé comme des pros !

Avant, pendant, et après les agapes, musique et chansons alternèrent avec les prises de paroles des édiles présents, des invités particuliers et des organisateurs.

Les serviettes ont tourné, les verres se sont vidés, (oh !) remplis, (ah !)  Bref, tout avait été mis en œuvre pour un beau moment de partage, d’amitié et de bonne humeur, c’est réussi !

…et pour la bonne cause !

Un immense bravo et merci à tous.

Une chose est sûre, c’est que nous serions évidemment présents, si ce « plus grand mâchon du monde » venait à être organisé à nouveau !

Textes C.P.
Photos divers Facebook
Matmut Stadium Gerland
353 avenue Jean Jaures
69007 Lyon

 

Les Francs Mâchons, partenaires de l'événement, vous invitent à participer au "plus grand mâchon du monde" (objectif 1001 personnes servies) au bénéfice d'une association caritative. 
Joignez l'utile à l'agréable, venez nombreux !!!

Inscriptions :

+ www.lourugby.fr  (rubrique billetterie)

+ auprès de Claude Barbet au "café 2  la gare"  11 rue Général de Gaulle  69530 BRIGNAIS

 

Mairie du 2ème arrondissement

2 rue d'Enghein

69002 Lyon

 

C’est à la mairie du 2ème arrondissement, que s’est déroulée cette année, la cérémonie de la remise des diplômes de notre confrérie.

Denis Broliquier, maire du 2ème nous a accueillis très chaleureusement dans ses salons. Après un discours de bienvenue amical et plein d’humour, précisant qu’il attendait ce moment depuis longtemps et combien il était heureux de nous avoir en ses murs, il céda la parole à  Monsieur Franck Lévy, représentant Monsieur Képénékian, maire de Lyon, qui ne manqua pas d’exprimer combien à l’Hôtel de Ville, on appréciait et soutenait notre action.

Frank Fayol, Président des Francs-Mâchons, prit à son tour le micro, et présenta les nouveaux établissements diplômés :

"Terrasse et marmites"   à Vénissieux                         "Le Bouchon de la Tour" à la Tour de Salvagny

"L’Auberge de la Madonne" à Fleurie                                       "Le Vas-y  vas-y" dans le 7ème

"La Crique", dans le 2ème.

Clément Gilibert et Vincent Rivoire, Fabrice Guillon, la famille Després, Nicolas Revol, Alain Soler et Bertrand Vermorel ont posé pour la postérité sur le perron de la mairie, avec leurs diplômes bien mérités.

Le Président ne manqua pas de remercier l’Inter Beaujolais pour leur fidélité et leur généreuse et toujours  gouleyante contribution, ainsi que les vignerons de Brouilly, intervenant dans le cadre du jumelage de cette mairie avec leur cru, et qui n’étaient pas venus les mains vides, loin s’en faut!

 

Avant d’inviter tout le monde à rejoindre le buffet (mais était-ce vraiment nécessaire ?) Il souligna que pour que la cérémonie fût totalement réussie, nous avions pu compter sur nos amis diplômés qui ont alimenté le dit buffet de mets les plus divers et des plus délicieux, déclinant tout leur savoir-faire et passant du salé au sucré avec un égal bonheur.

 

Le président Franck Fayol et tous les membres de la confrérie tiennent à les remercier de leur générosité, et à leur rendre hommage.

 

Un immense merci à :

Christelle et Christophe BUGUET,  de  L’ ECHALOTE

Tania  et Martine GATO et Pierrick,  du NOUVEAU B.R.

Fabrice  CHABANON, du  G’NAS  BAR

Didier DAGRON, du  CERCLE MARCEL BRUNOT

Serge TROPIBANI et Nadir, du restaurant UNE HISTOIRE DE GOÛT

Philippe GIRAUD,  du MAGENTA

Laurence ARRIBA,  du BIENFAIT

Marc GORGETTE,  du  PETIT BOUCHON  « CHEZ GEORGES

Luc MINAIRE,  du MUSEE

Brigitte et Benoît JOSSERAND,  du JURA

Yves CARDONNE,  du LAFAYETTE

Thomas  PERRE, du LOUP PENDU

Yvan MOLIERE,  de CHEZ LES GONES

Muriel FERRARI,  des ARTISANS

Didier MILLEPIED,  du COMPTOIR DU 3ème

Claude et Julien BARBET, du CAFE2LA GARE et CAFE COMPTOIR FRERES BARBET

Cyrille VISINE et Magali, du MORGON

Frédéric FABRY et Dominique SEIGNEURGENT,  de LA BONNE FOURCHETTE

Mado et Bicou, de la TORNADE BLONDE

et merci à Jean-Claude DI CARMINE (ex BISTRO BŒUF),  du GONE DE SAÔNE .

 

Souhaitant n’avoir oublié personne, je réitère à tous, les remerciements de l’ensemble de la confrérie.

 

Christian PROTON

Secrétaire général

 

Texte C.P.
Photos P.L.D.

Café 2 la gare
11 rue Général de Gaulle
69530 Brignais
04 78 05 17 53

 

Samedi 24 mars, pour notre Saint Cochon, Claude Barbet nous a reçus à Brignais, au Café 2 la gare.

Pour l’occasion, une salle fut privatisée à notre intention.  Après un bon décrassage vineux accompagné de plateaux de charcuteries, nous sommes passés à table pour une petite dégustation de crus de beaujolais, qui précéda une Saint Cochon quelque peu atypique : la tradition sous une forme nouvelle, une Saint Cochon en somme, « tradinouvelle ».

Ici, point de tuerie, point de boudin, mais …du cochon quand-même, décliné en deux recettes :

La soupe de cochon, excellente découverte, et le classique jambon cuit à la broche, accompagné de pommes boulangères.

Pour terminer : fromages (blanc, cervelle de canut, demi- st marcellin) ou dessert (poire au vin).

Le repas, sorte de mâchon tardif, fut arrosé, avec modération, de pots de Morgon.

Dehors, le soleil riait et bien des amis se retrouvèrent sur les terrasses pour continuer la journée autour de quelques verres, avant que les départs ne s’égrènent au fil de l’après-midi.

Texte C.P. & G.P.
Photos P.L.D.
Plus d'articles...