çağrı merkezi mail marketing
Le Pourquoi Pas
1270, avenue Victor Hugo
69140 Rillieux la Pape
04 78 88 93 28

Notre mâchon de juin, au « Pourquoi pas » à Rillieux la Pape,

 

 

 

 

ressemblait à s’y méprendre à un mâchon intime, et ce, malgré les six   invités.
Les 22 convives se sont d’abord retrouvés, dès 8h pour les premiers, près du comptoir, à deviser autour de quelques pots de Viognier, dans une ambiance psychédélique diurne.

 

 

Une fois les papilles embardées par le flavescent breuvage, l’estomac en état de mange, et à 9h, comme il se doit, direction la salle de restaurant où Isabelle Chaix servit les plats préparés par Thierry Wanufel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le président, après présentation des invités, et par le traditionnel B.A.L.S., déclara ouvert le bal gourmand, et lança la valse des mets. ( il y a des mets en Juin !)


Le saucisson chaud au vin et la carbonade flamande, mélange de cultures et de saveurs, réunis en un mâchon (mais dans des plats différents !) : l’entreprise était osée, mais les flamands osent !

Et avec bonheur. Un gratin dauphinois (et les pots de Côtes de Rhône) accompagnèrent d’une manière plus traditionnelle les plats, qui, pour être de résistance, ne résistèrent pas longtemps à l’appétit coriace des (Gaulois) voraces convives (la fameuse dure lutte entre les voraces et les coriaces, racontée par Corneille et reprise par Marguin Vachod). Pour paravacher (il n’y avait pas de fromage de chèvre !) ce casse-croute matinal, des plateaux de fromages circulèrent le long des tables rectangulaires, précédant le café.

A l’heure où le commun des mortels entre dans les estaminets pour s’abreuver de boissons anisées propre à leur ouvrir l’appétit, nous finissons les digestifs en nous promettant bien de succomber à la tentation du prochain mâchon (prévu le 2 Juillet).

Texte G.P. et C.P.
Photos G.P. et P.L.D.