çağrı merkezi mail marketing

A Lyon et Villeurbanne

 

Il est né le divin enfant, jouez hautbois, résonnez musettes ! Il nous est apparu dans la nuit du 14 au 15 novembre, Petit Jésus dans sa culotte de velours rouge, avec paraît-il un goût prononcé de fruits rouges. Même s’il n’a pas de goût de banane, on le boira en pots…

 

Il est né le divin enfant, fêtons tous son avènement ! On est venu, on était tous là, même ceux du sud de l’Italie.

Guidés par l’étoile, les trois Rois Mages (qui comme les mousquetaires étaient bien plus nombreux), Balthazar Pierre, Gaspard Patrice, Melchior Pierlo (ainsi que d’autres venus les rejoindre en cours de route pour faire ensemble une partie du chemin, JF, Jean-Paul P, Guy P, Christian P, et Jean Noublie… ) sillonnèrent  la ville pour apporter la bonne nouvelle : « Le Beaujolais Nouveau est arrivé ! »

Le Morgon, la Bonne Fourchette, le Ban des Vendanges, le Château d'If, le Bloom, le Chevreul, le Ganathain, le Comptoir du 3ème, le Nain.

Le Nain, chez Brunet, la Bourse, la Meunière, le Petit Bouchon, chez Hugon, aux Fédérations, la Tornade Blonde, Syntec.

 

Ils avaient tous apporté, pour lui rendre hommage, leur bien le plus précieux aujourd’hui : leur temps et leur bonne humeur. Leur bon appétit et leur large soif firent le reste…

Peu importe de savoir si ce Beaujolais Nouveau est vraiment du vin ou non, s’il est naturel ou pas, s’il n’est qu’une opération commerciale ou non. Ce qui est essentiel, c’est qu’il est l’occasion de faire la fête dans une ambiance  bon enfant et conviviale, entre amis de longue date ou connaissances éphémères de comptoir. (Comme le disait dernièrement M. Vachod : « A n’en pas douter, si les pseudos « grands »  de ce monde sacrifiaient plus à Bacchus (avec modération) qu’à Mars, la vie des  « petits » en serait sûrement changée… »).

 

En ces temps tourmentés, il fait bon retrouver nos racines en perpétuant nos traditions. Et si on vous demande : « Vous connaissez la dernière nouvelle ? », vous pourrez répondre : « Le Beaujolais Nouveau est arrivé !...et il a soixante et un ans !

Texte G.P. 
Photos P.L.D.