çağrı merkezi mail marketing
Le Ganathain
278, rue de Créqui
69007 Lyon
04 72 71 88 84 

 

Chaque année au mois de décembre, nous avons coutume de nous réunir pour participer à un mâchon intime, c'est-à-dire, sans invité.

Aujourd’hui, il avait été décidé de rendre visite à un ancien diplômé. Nous avons jeté notre dévolu sur « le Ganathain » (habitant de Genay), sis rue de Créqui avec aux manettes Georges Noherie.

A partir de 7h45, les convives purent siroter tranquillement les vins blancs du matin (forcément !) Viognier et Mâcon, tout en grignotant quelques tranches de saucisson. Il y avait foule aujourd’hui, et à travers la porte de la cuisine, on pouvait sentir les effluves odoriférants des cuvettes pleines de bouillon.

 

Quand 9h sonna au carillon,  tout ce petit monde se répartit autour des tables. Traditionnellement, lors du mâchon intime, nous procédons au vote qui permettra, ou non, au(x) stagiaire(s) de devenir Franc(s)-Mâchon(s) à part entière.

A l’issue du scrutin, et après dépouillement des bulletins, notre Président accueillit nos deux stagiaires qui deviendront membres actifs, dès lors qu’ils auront été adoubés lors de l’Assemblée Générale de janvier 2013 (il ne faut pas bâcler les rites).

Il y avait 32 personnes précisément, assises sagement, dégustant une assiette d’excellente tête de veau sauce gribiche, accompagnée de petits légumes. Les plus gourmands purent même se régaler d’un très bon gratin dauphinois qui venait compléter le repas, lequel repas fut arrosé de pots d'un gouleyant Côtes du Rhône.

Pour parachever le tableau, défilèrent les plateaux de fromages.

Après le café, les nouveaux membres aux anciens membres reconnaissants, offrirent le digestif (pouvant aller du marc au Jacoulot, de la poire à la fine), pour ce dernier mâchon de l’année.

Un groupe se dirigea vers les halles pour prolonger les festivités, avec modération.

Sur place il fut rejoint par le "Mâchon des filles" qui venait de ripailler.

Texte G.P. 
Photos P.L.D.