çağrı merkezi mail marketing

Mairie du 8ème arrondissement

12 avenue Jean Mermoz

69008 Lyon

 

En ce samedi 25 avril 2015, la confrérie reçut en grande pompe ses amis et invités, pour sa très attendue remise des diplômes, journée phare de l’année puisque c’est à cette occasion que la noble assemblée prend tout son sens en mettant à profit les talents qui la composent pour célébrer dignement, comme il se doit, les restaurateurs qui, toute l’année durant, entretiennent la tradition du mâchon à Lyon, mais aussi dans le Beaujolais et le Mâconnais. Après les hauts faits d’armes de l’année passée aux Halles Paul Bocuse, la barre était haute pour notre nouveau président, Guy Valarcher ; mais il releva le défi avec brio.

 

Ce fut donc au sein de la mairie du huitième arrondissement de Lyon qu’à l’invitation du premier de ses élus, monsieur Christian Coulon, nous posâmes nos valises pour fêter nos récipiendaires de la cuvée 2014. Les douze coups de midi à peine retentis, les premières petites mains culinaires de la confrérie se pressèrent déjà sur le perron de l’édifice, les bras chargés de victuailles offertes par certains de nos diplômés et de cartons de bouteilles de vin. Tandis qu’ils prirent possession de la salle mise à notre disposition pour préparer le buffet, d’autres confrères apprêtèrent les tables, disposèrent les sièges dans la salle des mariages, accrochèrent les banderoles rappelant l’événement ou achalandèrent d’ustensiles et nouveaux T-shirt le coin réservé à notre trésorier adjoint pour permettre à ceux qui le désiraient de repartir avec un petit souvenir d’une journée festive et bien préparée. Le ballet était rôdé, fort heureusement…

… Car, dès 16h30, la célébration des premiers mariages de la saison à peine terminée, les premiers impatients se frayèrent un chemin, sur un sol jonché de confettis, jusqu’à l’étage où se déroula la cérémonie. Les derniers préparatifs furent achevés ; les invités, restaurateurs, élus du cru, quelques journalistes, et les amis de la confrérie qui arrivaient maintenant en rangs serrés furent accueillis par les confrères sur leur 31, arborant fièrement tablier couleur lie de vin, tastevin et sourire des grandes occasions. Le maire du deuxième arrondissement de Lyon, monsieur Denis Broliquier, fit une brève apparition, comme à l’accoutumée, et notre président put entonner son discours, maintes fois répété, pour remercier nos hôtes de ce jour, valoriser la tradition du mâchon et mettre en lumière les diplômés 2014, fêtés par leurs pairs :

. Julien Barbet, du Café-comptoir Les frères Barbet à Oullins

. Sylvain Duittoz de l’Auberge du Village à Dardilly

. Régine Payen du Café de la Gare à Charnay-lès-Mâcon

La performance de Guy Valarcher et le parchemin de nos valeureux restaurateurs de 2014 furent accueillis par des applaudissements nourris et ce fut dans une ambiance surchauffée, au sens propre comme au sens figuré, que les nombreux convives assaillirent le buffet : les premiers bouchons des flacons de beaujolais, offerts par nos partenaires de l’UVIB, le Comptoir du 3ème et le maire du 8ème arrondissement de Lyon , sautèrent.

Puis les tranches de rosette, de poitrine roulée, de caillettes, de terrines  variées; les tartines de rillettes, de mousse de foie et de jambon cuit au foin; les parts de quiches, et enfin les tartes sucrées  furent englouties dans une ambiance conviviale (merci aux diplômés qui nous ont préparé tous ces plats succulents : Le Petit bouchon, le Café de la gare, le Café du nain, le Café peintre, le Grand café du commerce, la Bonne fourchette, la Lozère, Le Ban des vendanges, le Morgon, le Nouveau BR, le Terminal, le Bloom, la Bascule, le Gargagnole, le Loup pendu.)

 

 

La présence de la maison Ricard permit à certains de se désaltérer de divins breuvages, tandis que d’autres dévalisèrent les tabliers, les couteaux, les limonadiers et les T-shirts gris, orange, roses ou blancs.

 

L’après-midi se termina dans cette atmosphère bon enfant et ce fut au fil de conversations endiablées que les participants commencèrent à s’en retourner.Une fois les lieux de ce nouveau rendez-vous très réussi remis en état, ce fut donc dans un élan fraternel qu’une partie de ce beau monde se retrouva chez Chantal et Valerio à La Lozère, vers 20h30 pour réécrire le fil de la journée. La générosité de nos hôtes se retrouva dans un apéritif qui s’égrena pendant une bonne partie de la soirée, sur les airs d’accordéon dispensés par un « Pla-Pla » des grands jours.

A la bonne franquette, les joyeux drilles s’installèrent autour des tables pour festoyer et faire honneur au saumon fumé maison, a la pièce de veau aux morilles avec sa purée et sa ratatouille, aux fromages et à l'assiette gourmande.

La journée s’acheva sur ces bonnes paroles, ces bons petits plats partagés entre amis, quelques digestifs et cigares que ne put jamais troubler un temps pluvieux, mais heureux.

 

Texte H.H.
Photos P.L.D. & O.Rom.