çağrı merkezi mail marketing
Tout le monde à table  
1 rue du 24 Mars 1852  
69009 Lyon  
04 37 64 62 48  .

En ce pluvieux samedi 13 février 2016, ce fut la traditionnelle affluence des grands jours qui accueillit le premier mâchon statutaire de l'année. Les confrères et leurs amis se déplacèrent en nombre pour bénéficier des largesses de Dominic Moreaud et, une nouvelle fois, les valeureux commensaux présents ne furent pas déçus.

Dès potron-minet, les plus fervents athlètes de la gastronomie matinale se présentèrent devant l'établissement illuminé, faisant et refaisant le tour de la vitrine pour découvrir la porte d'entrée dans le hall de l'immeuble d'à côté. Eh oui, que voulez-vous, profiter de la truculence et du talent de notre hôte de ce jour, tout de blanc toqué, n'est pas donné à tout le monde ! Ça se mérite !

Les premiers pots de blanc furent rapidement vidés, sous les yeux gourmands des nouveaux arrivants qui tâtonnaient à leur tour à l'extérieur du restaurant. A l'intérieur, la piste de boules fut apprêtée. Non, non, il n'y a pas d'erreur ! Ce fut bien en salle que les joutes boulistes se déroulèrent, un verre à la main, pour permettre aux derniers retardataires de profiter d'un accueil digne de rois : grattons, salade de museau, salade de pieds, tranches de saucisson, pâté croûte et terrine se donnèrent le change pour le plus grand plaisir des joyeux hédonistes.

A neuf heures un peu passées, tout le monde à table ! Les convives, mis en bouche, se rapprochèrent des tables dressées. Le président et son fidèle colistier Félix prirent la parole pour tenir les confrères au fait des futurs événements. Puis les agapes débutèrent et les acolytes partagèrent un fabuleux travers de porc aux lentilles, une coupe vigneronne en guise de trou normand, et les fromages (Saint-Félicien, Saint-Marcellin, Comté, Camembert, cervelle de canuts, Brie de Meaux ou fromage blanc), le tout arrosé de bouteilles de Juliénas de fort bon aloi et ponctué des conversations animées des participants enthousiastes

pe v

Après le café, l'orgie se termina plus tranquillement autour d'une tournée de digestifs bien méritée. Les parties de pétanque reprirent de plus belle, tandis qu'un autre groupe se forma sur le perron du bistrot, des joyeux drilles qui, une poire dans une main et un cigare dans l'autre, refirent le monde jusque tard dans la matinée.

Ainsi se termina le premier mâchon annuel, unanimement salué ; une vraie réussite tant par l'affluence des convives que par la qualité des mets proposés et de l'accueil de l'équipe endiablée de Dominic Moreaud. Gageons aussi que la même ferveur et le même engouement des confrères accompagneront les événements tout au long de l'année pour que 2016 soit encore un grand millésime de la confrérie.

texte: H.H.

photos: P.L.D.