çağrı merkezi mail marketing

Chez Claudette

273 Rue Victor Hugo

69400 Villefranche-sur-Saône

04 74 68 07 75

 

Nous voilà partis dans le Beaujolais pour ce mâchon statutaire, et plus précisément ‘’chez Claudette’’.

Dès 8h, l’accorte patronne du lieu, Ghislaine Dubreuil nous accueille dans la salle du bar, tandis que le chef Joël Ondel s’active en cuisine. Pendant que les arrivées s’échelonnent, les pots de Mâcon blanc se multiplient (avec modération).

A 9h, pour sustenter les commensaux attablés,

Ghislaine apporte des assiettes de rognons au cognac, à la crème et à la moutarde, servis avec des macaronis, et préparés avec talent par Joël.

Après un superbe plateau de fromages (sans salade !), et pour terminer en ‘’douceurs’’, pourquoi ne pas se laisser tenter par une tarte tatin ou une crème au rhum.

Pour accompagner ce mâchon, divers pots se sont succédé avec bonheur (et modération) : Beaujolais village, Brouilly, Juliénas, Morgon … difficile de goûter à toute la carte des vins : il y avait tous les crus !

Un mâchon fort sympathique, comme on les aime. C’était bien, c’était chouette…chez Claudette !

 

Comment se balader en terre beaujolaise sans aller saluer notre Ami Marcel Lapierre en sa dernière demeure à Villié-Morgon ? Devant sa tombe entourée de vigne, ses chers Francs-Mâchons ont religieusement ouvert un magnum de sa production, ont levé leurs verres, et, pour les fumeurs, allumé un cigare, (Marcel adorait les havanes) en souvenir des moments de bonheur partagés.

Pour nous remettre de nos émotions, Bernard Olry nous invita dans la cave de sa maison à Chiroubles où il déboucha à notre intention de remarquables flacons de Fleurie et nous fit grignoter de succulents magrets aux herbes et au piment d’Espelette et quelques morceaux de fromage…juste pour goûter !

Auberge du Col de Truges
Col du Truges 
69910 Villié-Morgon
04 74 69 92 51


13h. Il est temps de rejoindre l’Auberge du col du Truges où nous attendent Jean-Pierre Soudeil et son épouse, les sympathiques patrons du lieu. Une fois l’apéritif dégusté en terrasse, il convient de passer à table pour savourer la terrine de lapin en gelée et la spécialité de la maison, le fameux coq au vin et son gratin dauphinois, accompagnés de pots de Beaujolais, bien-sûr.   Un régal ...Comme d’habitude !

Un retour en terrasse pour digérer tranquillement, avec quelques boissons idoines, et il est déjà l’heure de nous séparer.

Ainsi se termine cette très belle journée en terre beaujolaise!

Texte M.V. 
Photos G.P., A.B. & V.A.